LV-N177 - Infini RX-7 Type RZ-RX Titre

(Décembre 2018) LV-N177 – Anfini RX-7 Type RZ et RS

En septembre dernier, la Mazda RX-7 troisième génération rejoignait le casting de la série Limited Vintage Neo. Le mois prochain, la revoilà dans deux nouvelles déclinaisons nommées RZ et RX. Deux modèles ayant chacun leurs spécificités.

C’est en 1992 qu’apparaît la troisième génération de RX-7 (FD). Succombant à la mode du bio-design en vogue dans les années 90, la nouvelle venue reprend l’architecture mécanique de ses aînées. A savoir un moteur à cycle rotatif dont Mazda s’est fait au fil du temps le spécialiste. Aidé par deux turbocompresseurs, il développe 252 chevaux dans sa première mouture, mais la puissance sera progressivement augmentée durant la carrière de la voiture. Jusqu’à atteindre 276 chevaux pour les versions les plus affûtées. Sur le marché nippon, la RX-7 a été commercialisée tant via le réseau Mazda que via le réseau ɛ̃fini (Anfini), spécialisé dans la distribution des modèles de luxe du constructeur.

Type RS et Type RZ, les RX-7 version light

Comme souvent chez les sportives japonaises, la RX-7 a bénéficié de nombreuses déclinaisons. Dont les Types RS et RZ. La première nommée a subi une légère cure d’amaigrissement en passant à 1 280 kilogrammes. Soit 10 kg de moins que le modèle courant. Elle se distingue également par ses suspensions Bilstein, son freinage majoré, ses jantes 17 pouces spécifiques et sa boîte de vitesse revue (quatre premiers rapports raccourcis et cinquième rallongée). Quant à la RZ, elle est plus rare encore puisque produite en série limitée. Le Z fait référence aux « zero fighters », ces petits avions japonais très agiles utilisés par l’armée durant la seconde guerre mondiale et qui servirent de modèle dans la conception de la RX-7 troisième génération. La Type RZ grappille encore 30 kilos sur la balance par rapport à la RS, notamment par l’adoption de sièges baquets en carbone-kevlar fabriqués par Recaro. Et esthétiquement, la RZ est reconnaissable par sa teinte de carrosserie (le noir est le seul coloris disponible) et ses jantes BBS nid d’abeille.

Les RX-7 Type RS (LV-177b) et RZ (LV-177a) reproduites par Tomytec sont de l’année 1999, année où les feux arrières ont été retouchés. Chacune a bien entendu ses jantes spécifiques, et les sièges baquets Recaro propres à la RZ ont été reproduits. Comme vous pouvez le constater sur les illustrations ci-dessus, les deux modèles seront livrés avec leurs rétroviseurs. Ceux-ci devront être montés par vos soins.

L’Anfini RX-7 sera commercialisée le mois prochain, au prix de 2 070 yens environ. Soit approximativement 16 euros. Vous pouvez d’ores et déjà réserver les belles d’Hiroshima sur la plupart des sites marchands asiatiques.

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Limited Vintage Neo est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *