(Février 2020) 59-5 – Ferrari F8 Tributo

TakaraTomy bénéficiant toujours d’un accord avec Maisto concernant la licence Ferrari, la gamme Tomica Regular va accueillir un nouveau modèle du cheval cabré le mois prochain. En l’occurrence, il s’agira de la dernière berlinette du constructeur nommée F8 Tributo.

La F8 Tributo a remplacé l’an dernier la 488 GTB dans la gamme du constructeur italien. Sur le plan du style, et contrairement à ce qui se passait jusqu’alors pour les berlinettes Ferrari, ce nouveau modèle reprend les grands traits de celle qu’elle remplace même si 50% des pièces sont nouvelles. Et c’est au niveau des détails que se fait la différenciation entre les deux voitures. Ainsi, la F8 Tributo possède des optiques avant plus acérés, une pare-choc avant dotée de spoilers en forme de moustaches, des bas de caisse sculptés, des entrées d’air latérales repensées ainsi qu’un aileron arrière couvrant maintenant entièrement les feux arrières. Ces derniers justement sont à nouveaux au nombre de quatre, chose qui n’était plus arrivée sur une berlinette Ferrari depuis la F430. Enfin, au chapitre aérodynamique, on notera l’apparition d’un capot avant creusé pour laisser passer l’air et générer de l’appui sur le train avant à haute vitesse.

Toujours plus fort, toujours plus rapide

Sous le capot, on retrouve le V8 de 3.9 litres de cylindrée, toujours gavé par deux turbocompresseurs, qui équipait déjà la 488 GTB. Installé dans la F8 Tributo, ce bloc voit ici sa puissance grimper à 720 chevaux soit 50 équidés de plus que dans la 488. En ajoutant à cela un poids en baisse de 1 330 kg et à un coefficient aérodynamique amélioré de 10%, on obtient un niveau de performances toujours plus élevé : 340 km/h en vitesse de pointe, 2,9 secondes pour passer de 0 à 100 et 7,8 secondes pour franchir la barre des 200 km/h. Et avec les nombreux gardes-fou électroniques qui équipent la F8, le comportement routier ne souffre pas la critique.

Dans la gamme Regular, c’est la première apparition d’une Ferrari cette année. L’an dernier nous avions eu l’Enzo en juin tandis que les 488 GTB et LaFerrari avaient rejoint le casting en 2018. Comme on ne badine pas avec les productions de la maison italienne, la F8 Tributo qui arrivera le mois prochain a été soignée, comme en témoigne le capot creusé, le toit à double nervure ou encore les flancs sculptés de la miniature. On espère que le même soin a été apporté à la partie arrière, assez torturée sur le modèle réel. Malheureusement, et comme ce fut le cas pour les précédents modèles Ferrari miniaturisés chez Tomica, la F8 Tributo ne disposera d’aucun élément mobile (portes, capot, etc…). En revanche il sera possible d’admirer la mécanique via la vitre arrière et de jouer avec le système de suspension qui, quant à lui, est bien présent.

La Ferrari F8 Tributo sera sur les étals le 15 février prochain. Deux versions seront proposées : la première, qui reprend la teinte « Rosso Corsa » disponible dans le nuancier du modèle réel, sera limitée en quantité. Pour l’acquérir, il vous en coûtera 427 yens (3,50 euros). La seconde, pour sa part, sera de couleur « Blu Pozzi » (en référence à Charles Pozzi, distributeur historique de Ferrari en France) et sera affichée 405 yens soit à peu de choses près 3,30 euros. L’une et l’autre peuvent déjà être réservées sur la plupart des sites proposant les produits TakaraTomy, mais la rouge sera plus difficile à trouver à cause de l’engouement pour les éditions limitées de Tomica.

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Regular (numéros 41 à 60) est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *