31-9 - Chevrolet Corvette ZR1 Titre

(Janvier 2019) 31-9 – Chevrolet Corvette ZR1

En janvier prochain, Tomica va accueillir une troisième Chevrolet Corvette au sein de l’un de ses castings. Et pas n’importe quelle Corvette. La toute dernière ZR1, le modèle le plus méchant conçu jusqu’ici!

A l’exception de la cinquième génération de la Chevrolet Corvette (C5), le badge ZR1 désigne les versions les plus méchantes de la gamme depuis la Corvette C4. Apparue en 1989, la première ZR-1 bénéficiait de l’expertise de Lotus, le constructeur étant à l’époque dans le giron de General Motors. Les motoristes anglais conçurent ainsi un bloc moteur V8 développant 375 chevaux, une puissance en-deçà des 400 équidés souhaités par GM. Aidée par un châssis bien plus performant que sur les précédents modèles, la ZR-1 se rapprochait ainsi de ses rivales les plus huppées.

L’alternative américaine aux supercars européennes

Si la cinquième génération de Corvette n’eut pas droit à sa version ZR-1, celle-ci fit son grand retour en 2008 sur la sixième itération. Sans tiret cette fois (ZR1). Présentée à l’époque comme la Corvette la plus rapide et la plus exclusive de l’histoire du modèle, cette ZR1 était également la première de la lignée à être officiellement importée en France. Elle y fut accueillie avec enthousiasme par la presse et le public, malgré une faible diffusion. Lancée en 2013, la septième et actuelle génération a accueilli elle aussi une version ZR1 qui fait parler la poudre. Même si son moteur LT5 est d’un âge avancé, il « cube » ici 6,2 litres de cylindrée. Avec l’aide d’un compresseur, il développe 755 chevaux et permet à la belle américaine de filer à plus de 340 km/h en pointe.

Pour passer la puissance au sol, une boîte de vitesses mécanique à sept rapports est installée, mais un modèle automatique est aussi disponible en option.Et afin d’être sûrs que la voiture reste collée au sol, même à haute vitesse, l’aérodynamique a été soignée. Ainsi, outre l’énorme aileron posé sur le masque arrière, le bouclier se dote d’un volet actif tandis qu’un spoiler, des jupes et un diffuseur sont installés. Enfin, il est possible aussi d’opter pour une déclinaison cabriolet, comme pour la C4 ZR-1!

Troisième apparition d’une Corvette chez Tomica

Ce n’est pas la première apparition d’une Corvette chez Tomica. En effet, la Sting Ray était présente dans le casting Foreign (F21-1). Et dans la série Regular, la sixième génération du modèle a été commercialisée en 2013 (5-6). La ZR1 intégrera pour sa part le casting Regular au numéro 31. Elle viendra remplacer le Toyota FJ Cruiser Patrol Car. Tout comme la Ferrari 488 GTB sortie récemment, la plus méchante des Corvette aura droit à des feux avant translucides et non peints. Et les divers appendices du modèle réel sont bien entendu reproduits : spoiler, aileron, jupes latérales et capot moteur ajouré répondent présent. Deux versions seront proposées : le coupé classique teinte « Shadow Gray Metallic » (selon le nuancier du modèle réel) en tant que modèle courant et le cabriolet couleur « Sebring Orange Tintcoat » en tant qu’édition de lancement du modèle.

La Chevrolet Corvette ZR1 débarquera le 19 janvier prochain. La déclinaison cabriolet, tirée en nombre limité, coûtera 450 yens (3,50 euros). Le coupé sera pour sa part affiché à un tarif plus faible de 405 yens (3,15 euros). Vous pouvez déjà réserver les deux modèles sur la plupart des sites en ligne. Attention cependant car le cabriolet est plus dur à trouver, et il n’est plus disponible actuellement que dans certaines boutiques.

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Regular (numéros 21 à 40) est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *