(Juillet 2019) Premium 14-3 – McLaren Senna

Avec la Tomica Skyline Turbo Super Silhouette, un autre monstre mécanique viendra  rejoindre les rangs du casting Premium le mois prochain. Il s’agit de l’un des tous derniers modèles du constructeur anglais McLaren, dont le nom rend hommage à une famille de pilotes brésiliens intimement liée à son histoire : Senna.

C’est le 10 décembre 2017 que McLaren a dévoilé la deuxième représentante de sa gamme Ultimate Series, la Senna. Son nom, elle le tire à la fois du défunt pilote de Formule 1 brésilien Ayrton Senna qui a remporté par trois fois le championnat du monde au volant d’une McLaren, mais aussi de son neveu Bruno qui est engagé avec la marque anglaise en championnat GT. Série limitée à 500 exemplaires (tous vendus, mais vous vous en doutez…), la Senna est entrée en production durant le troisième trimestre 2018 et les livraisons aux heureux clients se sont achevées tout récemment.

Pas d’hybridation, mais un bon vieux V8

Dictée par la recherche aérodynamique, la carrosserie de la Senna est pour le moins torturée. Ainsi, les feux avant sont logés dans des cavités au-dessus de prises d’air, tandis que leurs homologues arrière sont réduits à leur plus simple expression. Intégralement réalisée en fibre de carbone, la carrosserie est percée au niveau du capot avant, permettant d’obtenir un appui aérodynamique conséquent sur  le train avant, et derrière les portières pour refroidir la mécanique. Contrairement à d’autres hypercars récentes comme la Porsche 918 ou la Ferrari LaFerrari, la McLaren Senna se passe d’hybridation. En effet, c’est un V8 thermique 4.0 litres bi-turbo qui vient se loger derrière l’habitacle. Développant 800 chevaux, ce bloc permet des performances de haut vol, d’autant plus que le poids de la Senna est contenu à 1 198 kg : 2,8 secondes pour le 0 à 100 km/h, 6,8 secondes pour être à 200 km/h et une vitesse de pointe supérieure à 340 km/h. Côté technique, l’équipement est complété par une boîte séquentielle à 7 rapports, des suspensions à double triangulation disposant de trois réglages possibles (Comfort, Sport et Track) et une direction électro-hydraulique.

Dans la série Premium, la McLaren Senna viendra remplacer au numéro 14 la Toyota Supra. Au lancement du modèle le mois prochain, deux versions seront proposées. La première sera l’édition de lancement au tirage limité, qui arborera le Mira Orange du modèle réel et la seconde, la « normale », sera de couleur gris bleuté, un coloris baptisé Victory Grey chez McLaren. Sur photos, la miniature semble avoir été très fidèlement modélisée, jusqu’aux ailettes colorées dans les prises d’air avant et aux parties vitrées sur les portières. En revanche le spoiler, les bas de caisse et l’aileron semblent pour l’heure un peu « bruts de fonderie ». Espérons que le constat soit meilleur une fois la miniature dans le creux de la main!

La McLaren Senna sera commercialisée mi-juillet. Pour la version classique, il vous en coûtera 720 yens (5,90 euros) contre 800 (6,50 euros environ) pour l’édition de lancement. Et si les deux sont disponibles en réservation sur bon nombre de boutiques en ligne, cette dernière commence déjà à être en rupture de stock ce qui est classique pour les éditions de lancement…

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Premium est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *