LV-09 : Hino Contessa 1300 S

Après avoir produit des Renault 4cv sous licence, puis lancé son propre modèle avec la Contessa 900, Hino Motors a des volontés de monter en gamme et d’exporter ses productions hors du Japon. Pour ce faire, le constructeur va développer un nouveau modèle, la Contessa 1300.

L’histoire automobile d’Hino débute en 1953, lors du rapprochement avec le constructeur français Renault pour la production et la commercialisation de la 4cv au Japon. Et alors que les premières années la majorité des pièces qui composent la voiture proviennent de France, petit à petit, celles-ci sont progressivement de plus en plus nombreuses à être fabriquées au Japon. En 1957, les relations entre Hino et Renault se dégradent, la firme japonaise souhaitant prendre son essor seule. Et accessoirement refuse de continuer à payer des royalties à la marque au losange… C’est à ce moment que débute la conception d’un modèle 100 % Hino, la berline Contessa 900 qui sera finalement lancée en 1961.

Fabrication japonaise mais dessin italien

Cette même année 1961, le constructeur entame la conception d’un nouveau modèle de Contessa, la 1300. D’un gabarit plus imposant que sa petite soeur 900. Les traits de la nouvelle venue sont signés par le designer italien Giovanni Michelotti, également responsable du coupé Contessa Sprint 900 pour Hino. De son côté, la 1300 arbore une face avant ressemblant à la Corvair, tandis que l’arrière est ajouré pour laisser respirer la mécanique disposée derrière les sièges arrière. Aux côtés de la berline, une version coupé sera aussi proposée au catalogue.

D’abord présentée dans un hôtel de Tokyo en 1964, la Contessa 1300 est également dévoilée en Europe lors du 51ème salon de Paris, puis quelques semaines après à Turin. L’année suivante, la production débute. Et la Contessa 1300 exposée au concours d’élégance italien d’Alassio remporte le premier prix. Cette présentation en Europe n’est pas innocente, loin de là. En effet, la voiture n’a pas vocation à être cantonnée (sans mauvais jeu de mots…) au marché nippon. Dès 1965, elle est ainsi importée en Australie. Et en octobre de la même année, un accord est signé entre Hino et la société Desjardin basée à Paris pour l’importer en France.

Le début de la fin pour les automobiles Hino

Du point de vue technique, la Contessa 1300 embarque un quatre cylindres en ligne de 1251 cm3 refroidi par eau. Développant 55 chevaux sur la version berline, le moteur sera poussé à 65 chevaux sur la version 1300 S. La boîte de vitesses pour sa part est manuelle à trois rapports, et son levier est situé sur la colonne de direction. Du moins sur la version quatre portes, le coupé bénéficiant pour sa part d’une boîte à quatre vitesses et levier au plancher (en option sur la berline).

La Contessa 1300 marque hélas la fin de l’aventure automobile d’Hino Motors. Depuis fin 1963 en effet, le groupe Toyota s’intéresse au petit constructeur. Après un rapprochement commercial en octobre 1966, c’est un contrat de cession d’entreprise qui est signé en décembre. Principalement attiré par Hino pour ses camions et poids-lourds, Toyota ne voit en revanche pas d’un bon oeil ses vues automobiles. Si bien que la production de la Contessa 1300 cesse en décembre 1967. Au total, ce sont 55 027 exemplaires (dont 3 868 coupés) qui auront été construits, principalement au Japon mais aussi en Israel et en Nouvelle Zélande.

La Contessa 1300 S, seule représentante des automobiles Hino chez Tomica

Des quelques automobiles produites par Hino, la Contessa 1300 S dans son exécution à quatre portes est, à l’heure d’écrire ces lignes, la seule à avoir été reproduite chez Tomica. Du fait des dates de production du modèle réel (1964 à 1967), c’est naturellement qu’on la retrouve au sein de la collection Limited Vintage, sous la référence LV-09. La Contessa 1300 S est disponible en trois teintes : rouge (LV-09a), blanche (09b) et verte (09c), cette dernière ayant la préférence de l’auteur de ces lignes, vous l’aurez remarqué…

Une raison à cela, c’est que les chromes des pare-chocs, des baguettes latérale, de la grille arrière et des enjoliveurs ressortent le mieux avec cette robe sombre. Pour le reste, le monogramme Contessa S sur les ailes arrières est reproduit avec finesse, tout comme le logo Hino sur le masque avant. Un petit regret cependant, l’intérieur aurait mérité un traitement un peu plus de soigné, notamment au niveau du tableau de bord. Ne boudons toutefois pas notre plaisir, car Tomica est la seule marque à avoir reproduit la Contessa 1300 berline au 1/64ème. Au contraire du coupé, également disponible chez Ebbro et Konami.

Nom du modèle Hino Contessa 1300
Collection Limited Vintage
Numéro LV-09
Lieu de fabrication Chine
Echelle 1/64
Parties mobiles non
Suspension oui
Accessoires non

Illustrations : Tomica et compagnie

Le casting de la série Limited Vintage est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *