(Mars 2020) 137-4 – Japan Coast Guard Super Puma H225

Au mois de mars, la collection Long va accueillir un véhicule inédit. Inédit puisqu’il s’agira d’un hélicoptère, le Super Puma H225, et que jusqu’à présent cette série n’avait jamais accueilli d’engin volant.

Créée le 1er mars 1948, la garde côtière japonaise (appelée jusqu’en 2000 « agence de sûreté maritime ») est organisée en onze districts et se compose de 65 bureaux, 52 stations, 25 détachements, 14 stations aériennes, et chaque district dispose de son propre centre de communication. Comptant plus de 12 000 employés, il s’agit là de l’une des plus importantes forces côtières au monde. Sa flotte, qui se compose de 455 bateaux, 46 hélicoptères et 13 avions (dont deux Falcon 900), lui permet en cas de besoin de suppléer la force maritime d’autodéfense japonaise pour les questions de protection du littoral et de police et de secours en mer.

Un appareil puissant et endurant

Parmi les nombreux aéronefs dont sont équipés les garde-côtes japonais, on trouve deux modèles Super Puma développés par le constructeur français Airbus : des AS 332 et des MH 225, au nombre de 11 appareils. Selon le site officiel des gardes-côtes japonais, deux MH 225 immatriculés MH687 et MH688 stationnent à la base située sur l’aéroport du Kansai, dans la baie d’Osaka. Doté d’une grande charge utile et d’un champ d’action étendu, le Super Puma MH225 est doté de deux moteurs Turbomeca produisant 2 101 chevaux chacun, voire brièvement 2 450 en mode urgence. Son rotor principal, au-dessus de la cabine, est équipé de 5 pales tandis que le rotor anti-couple, à l’arrière de l’appareil, en possède quatre. Outre la garde côtière nippone, le MH225 a également été adopté par le Ministère des Transports chinois ainsi que par la préfecture navale en Argentine.

Au sein de la série Long, il n’y avait jusqu’alors pas eu de machines volantes, que ce soit des avions ou des hélicoptères. On trouve en revanche quelques aéronefs au sein du casting Regular, provenant du constructeur japonais Kawasazki comme l’hélicoptère BK 117 D-2 (référence 104-7). Sur le Super Puma H225, tout comme sur les appareils reproduits dans la série Regular, on pourra remarquer les détails apportés au fuselage, et la sérigraphie conforme à celle du modèle réel. Mais on déplorera également le manque de finesse des hélices et des rotors, grossièrement reproduits en plastique.

L’hélicoptère Super Puma H225 sera commercialisé à la mi-mars au prix de 810 yens, soit environ 6,70 euros. Bien sûr, il est d’ores et déjà possible de commander son exemplaire dans l’une des nombreuses boutiques en ligne proposant les produits de la marque TakaraTomy mais attention, il semble que le modèle est déjà en rupture de stock dans plusieurs d’entre elles…

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Long est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *