(Novembre 2019) – LV-N193 – Honda Integra XSi

Après la Civic en septembre dernier, une nouvelle Honda viendra le mois prochain grossir les rangs du casting Limited Vintage Neo. Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agira de l’Integra deuxième génération, en finition XSi, celle-là même qui inaugura en 1989 la fameuse motorisation VTEC du constructeur.

La première génération de l’Integra (aussi appelée Quint Integra) fait son apparition en février 1985 sur le marché japonais avant d’être l’année suivante proposée aux Etats-Unis sous le label Acura. Proposée tant en coupé qu’en version à cinq portes (voire même en berline quatre portes sur le marché japonais), l’Integra première du nom est motorisée par des blocs à 4 cylindres. Il s’agit selon les versions d’un 1.5 litre à simple arbre à cames développant 85 chevaux, ou d’un 1.6l double arbre à cames en tête. Ce dernier bloc, à carburateur sur les modèles de milieu de gamme, se dote de l’injection électronique PGM-FI sur les versions GSi et RSi haut-de-gamme. Se présentant avec une architecture traction, l’Integra première mouture est proposée avec une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports ou une automatique à 4 unités.

VTEC, quatre lettres synonyme de hautes performances

Mais il faut attendre avril 1989 et la deuxième génération de l’Integra pour qu’apparaisse une innovation majeure au niveau moteur sur deux versions de la gamme Integra : la RSi et la XSi, cette dernière offrant le meilleur niveau d’équipement de la gamme avec notamment la climatisation, l’ABS et même le toit ouvrant en option. L’innovation moteur en question fera par la suite des millions de fans à travers le monde : il s’agit du système VTEC. Ce système, différent de celui apparu sur la moto CBR400 en 1983, intègre des arbres à cames dotés de 2 à 3 types de cames différentes pour une même soupape. A régime moteur peu élevé, la ou les deux premières cames au réglage moins pointu sont utilisées afin de favoriser le couple et donc la disponibilité du moteur. Passé un certain régime, c’est la deuxième/troisième came au réglage plus agressif qui entre en action et favorise la puissance. Il en résulte un comportement moteur pouvant paraître surprenant pour un bloc atmosphérique, avec un coup de pied aux fesses comparable à celui d’un moteur turbocompressé une fois un certain régime moteur franchi. Sur l’Integra (type DB2), la mécanique délivre 160 chevaux pour une cylindrée de 1.7 litres. Le VTEC s’enclenche à compter de 4 800 tours/minutes tandis que le rupteur intervient à 8 200 trs/min. Rageur et sonore dans les tours, ce moteur permet à l’Integra de passer de 0 à 100 km/h en 7, 2 secondes tandis que le 400 mètres départ arrêté est abattu en 15,1 secondes. Des valeurs plus que respectables pour l’époque.

Pour la reproduction miniature du modèle, Tomytec a retenu la version XSi dotée du toit ouvrant optionnel. Les caractéristiques de cette version particulière ont été respectées, avec des jantes de type turbines bien reproduites et un intérieur qui semble très détaillé sur les premiers clichés disponibles. De plus, l’Integra XSi reproduite par Tomytec bénéficie de rétroviseurs extérieurs montés de série sur la miniature et d’une glace arrière intégrant l’essuie-glace arrière représenté d’un trait de peinture noire sur le plastique translucide. Les feux occupant une large part des faces avant et arrière sont également bien reproduits et les autocollants situés en bas des ailes arrières, derrière les portes, sont eux aussi présents. A noter que c’est seulement la deuxième apparition d’une Integra au sein d’un casting Tomica après la Quint Integra première version dans la série Regular (numéro 30-4 sortie en 1985).

La Honda Integra XSi sera commercialisée à la mi-novembre, au prix de 2 160 yens (17,85 euros). Deux déclinaisons seront proposée au lancement du modèle, avec au choix un rouge tirant sur le bordeaux (LV-N193a) ou un bleu très clair (b). Les deux versions peuvent bien sûr être d’ores et déjà réservées dans de nombreuses boutiques en ligne.

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Limited Vintage Neo est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *