Présentation de la série Limited

Douze ans et deux mois. C’est le temps qu’a vécu la série Limited, initiée par Tomica en avril 2001. Cent cinquante-six modèles variés et détaillés, à l’attention des passionnés d’automobile et de ceux qui jouaient étant enfant avec des modèles de la série Tomica Regular.

La collection Limited se veut axée sur l’automobile et son histoire. Ce qui est effectivement le cas, puisque le casting ne compte que des voitures pour les 99 premiers modèles. Ensuite, la série s’est diversifiée en accueillant camions, bus. Avec parcimonie toutefois, cette diversité ne concernant que neuf modèles sur les 156 que compte la série.

C’est avec trois icônes japonaises que la collection Limited a débuté en avril 2001. On y retrouvait dans l’ordre la Nissan Skyline 2000 GT-R, la Mazda Cosmo Sport et la Nissan Fairlady 240ZG. Si cette dernière est reprise telle quelle du casting Regular (référence 58-1), et que la Mazda était déjà sortie en version voiture de police (45-1), c’est la première fois que la Skyline 2000 en version GT-R est reproduite chez Tomica. Ensuite, tout comme les autres séries, la collection Limited s’enrichissait d’un nouveau modèle chaque mois à quelques exceptions près, comme en juin 2001 et 2006, et entre mai et décembre 2005 où deux modèles furent introduits chaque mois.

La parenthèse Super GT

S’agissant du packaging, la série Limited était alors la seule à avoir bénéficié d’une boîte spécifique ouverte permettant d’admirer le modèle avant même de l’avoir sorti. Une surboîte translucide, portant le sticker de Tomy jusqu’en 2006 et de TakaraTomy ensuite, vient protéger l’ensemble. Et jusqu’à la Nissan Fairlady Z432 (0051), une plaque en métal gravée du nom du modèle accompagne celui-ci. Le numéro 0052 coincïde d’ailleurs avec un tournant pris par la série Limited. En effet, celle-ci s’est alors tourné vers les voitures de course, plus précisément de Super GT (championnat de voitures de tourisme japonais), avec des boîtes aux couleurs de la discipline. Ceci jusqu’à la référence 0072 incluse.

Super GT ou non, il est intéressant de savoir que si la plupart des modèles de la série Limited sont issus de la collection Regular, certains ont en revanche été introduits dans la Limited avant d’être déclinés dans la Regular. De plus, le châssis ne porte pas la numérotation spécifique à quatre chiffres de la série, mais le numéro qu’il porte dans une autre collection. Ainsi, la De Tomaso Pantera GTS (0033) est frappée du numéro 10 qu’elle porte dans la collection T-Series. Et la Mazda RX-8 (0039) a gardé le 96 qui est sa numérotation dans la série Regular. Enfin, certaines voitures sont restées exclusives à la collection Limited, à l’image de la Toyoda Type Aa (0015).

Des roues plus fidèles aux modèles réels et des détails à foison

La première chose remarquable sur les modèles de la série réside dans leurs roues. Car celles-ci sont en effet détaillées et fidèles au modèle réel. Et elles sont de surcroît équipées de pneus en caoutchouc à rainures réalistes. Tout comme les Regular, les modèles de la série Limited sont également équipés en grande majorité d’ouvrants (portes, capot,…). Un soin particulier a aussi été apporté aux phares, baguettes de portes, calandre et accessoires comme les toits ouvrants, les ailerons et les spoilers pour les modèles concernés.

Le casting complet de la série Limited est à retrouver ici.

Illustrations : Tomica et compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *