Présentation de la série Limited Vintage Neo

Parallèlement à la série Limited Vintage qui traite des véhicules japonais des années 50 et 60, Tomy lance quelques années plus tard la série Limited Vintage Neo. Celle-ci se focalise sur les années 70 et 80 tout en s’autorisant ponctuellement quelques incartades sur des modèles plus récents.

Deux ans après les Limited Vintage, c’est au tour des Neo de faire leur apparition au catalogue Tomica, en 2006. Et tout comme son homologue, priorité est mise sur un niveau de détail bien supérieur à celui des séries Regular et Long. Si bien entendu le casting se compose ici encore principalement de véhicules japonais, les européens se font plus nombreux. En revanche, la série Limited Vintage Neo n’accueille pas non plus de véhicules américains. Pour l’instant ?

Des modèles divers et variés, parfois disponibles en plusieurs versions/finitions

Dès le départ, la collection a débuté avec des voitures atypiques. C’est le cas de la Mazda Luce quatrième génération (LV-N01), disponible soit dans sa version équipée d’un moteur 4 cylindres conventionnel (SG-X 2000EGI), soit dans sa déclinaison à moteur rotatif turbocompressé (Limited Rotary Turbo). De façon générale, et comme c’est le cas de la série Limited Vintage, les modèles sortis dans la collection Neo sont exclusifs à celle-ci. Mais bien sûr il y a des exceptions, comme la Mazda Infini RX-7 (LV-N174), sorti dans la collection Regular sous le numéro 94-5. C’est également le cas de l’inévitable Nissan GT-R actuelle (23-9 et 94-6 en Regular), que l’on retrouve ici sous six références différentes.

Tout l’intérêt de cette série pour les collectionneurs européens est d’y retrouver des modèles qu’ils ont sans doute croisé en vrai étant plus jeunes. Un exemple parmi d’autres s’agissant des voitures japonaises  est le Nissan Prairie (LV-N115 et 160), hybride entre break et monospace. Côté européen, ce pourrait être la Fiat Panda (LV-N131 et 133) ou encore la Mercedes 190e (LV-N77).

Packaging : blanc bonnet et bonnet blanc avec celui des Limited Vintage

Les boîtes qui contiennent les miniatures sont identiques à celles des Limited Vintage. A l’exception près qu’ici elles portent toutes depuis le début de la série le logo Tomytec, la série Neo étant apparue postérieurement à l’union des deux entreprises. Ici aussi, les boîtes pour les véhicules les plus imposants sont rallongées. C’est ainsi le cas du tout-terrain Nissan Safari Extra Van DX (LV-N109) dont la boîte mesure 10 centimètres de long contre 8 à l’accoutumée. Ou de celle du semi-remorque Hino HE366 Wing Roof (LV-N167) qui atteint même 31 cm!

De même, certains véhicules viennent accompagnés de petites pièces devant être posées ou collées. La Subaru Legacy RS (LV-N06) est ainsi livrée avec son aileron arrière, tout comme la Honda Ballade Sports CRX (LV-N124). Et la Toyota Supra 3.0 GT Turbo (LV-N106) vient pour sa part avec sa lame de spoiler avant à placer sous le pare-choc.

Un niveau de détail impressionnant pour du 1/64ème

Là encore, le niveau de détail égale, voire dépasse parfois celui de la série Limited Vintage. Il n’y a qu’à voir le soin apporté aux badges présents sur les miniatures pour s’en convaincre! Un exemple parmi tant d’autres est le petit logo Lancia présent entre les montants de portes avant et arrière sur la Delta Integrale (LV-N130/136)… Et ici aussi la majorité des véhicules ne possède pas de capot, de coffre ou de portes mobiles. Toutefois les camions possèdent le plus souvent des éléments pouvant être manipulés. Pour le Nissan Atlas F24 Safety Loader (LV-N144) par exemple, c’est son plateau qui peut être abaissé et relevé.

Le casting complet (et à jour) de la série Limited Vintage Neo est à retrouver ici.

Illustrations : Tomica et compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *