(Septembre 2019) LV-N190 – Lancer GSR Evolution VI

Et une, et deux, et trois Evo! Après les Evolution IV et V ces deux derniers mois, c’est au tour du sixième modèle de la saga de rejoindre le casting Limited Vintage Neo. Celui-ci, tout comme ses deux prédécesseurs, reprend la plate-forme de la Lancer CN9A tout en améliorant encore et toujours la recette.

La sixième génération de la Mitsubishi Lancer Evolution apparaît en 1999. Et comme à chaque nouveau modèle, elle apporte son lot de nouveautés. Esthétiquement tout d’abord, l’Evo VI adopte un tout nouveau pare-choc avant plus proéminent que celui de sa devancière. Les antibrouillards, plus petits, sont décalés sur les côtés et l’entrée d’air centrale est majorée, améliorant ainsi le refroidissement moteur. Et à l’arrière, l’aileron est à deux étages avec une partie supérieure réglable. La mécanique n’évolue que très peu et les quelques modifications effectuées ont pour objectif premier d’obtenir une meilleure endurance. D’où une puissance restant à 276 chevaux. Si la finition RS destinée à être une base de voiture de rallye possède toujours une boîte de vitesses aux rapports plus courts et des jantes en tôle, les niveaux supérieurs adoptent de nouvelles jantes 17 pouces fournies par OZ Racing. Car entre la RS et la GSR, il y a à présent la RS2, version intermédiaire dont le toit, le capot et les ailes sont en aluminium.

A nouveau victorieuse en championnat du monde des rallyes

En haut de la gamme, on retrouve comme sur les générations précédentes la GSR. C’est le modèle le mieux équipé, qui possède des sièges baquets Recaro (en option sur la RS2), les vitres électriques, la condamnation centralisée des portes ou encore la climatisation. En championnat du monde des rallyes, la Lancer Evolution VI est en 1999 le dernier modèle homologué en catégorie Groupe A. Que ce soit Subaru, Toyota, Ford ou encore Peugeot, tous les autres constructeurs évoluent en effet en WRC depuis deux ans. Ceci n’empêche pas la Mitsubishi d’être compétitive, loin de là! L’Evolution VI aux couleurs du cigarettier Marlboro remporte les deux premières courses de la saison à Monte-Carlo et en Suède aux mains de Tommi Makinen. Le finlandais récidive ensuite en Nouvelle Zélande ainsi qu’à San Remo, ce qui lui permet d’accrocher en fin d’année son quatrième sacre mondial.

L’Evo VI portera le numéro 190 dans la collection Limited Vintage Neo. Comme à l’accoutumée, tous les éléments spécifiques du modèle ont été fidèlement reproduits : grille de calandre, répétiteurs latéraux, aileron biplan, jantes ou encore prise d’air sur le côté gauche du pare-choc avant, rien ne manque. On remarque également que les sièges baquets Recaro de la finition GSR, de couleur bleue et noire, sont également visibles au travers des vitres. A noter également les clignotants de couleur orange, qui semblent spécifiques aux Evo VI vendues sur certains marchés.

La Lancer GSR Evolution VI sera mise sur le marché à la mi-septembre, au tarif de 2 160 yens (environ 17,85 euros). Deux coloris, repris du nuancier du modèle réel, seront disponibles au lancement : le bleu « Reims Blue » pour la déclinaison a et le noir « Pyrenees Black Pearl » pour la déclinaison b. Sachez enfin que les deux modèles sont déjà proposés en réservation dans bon nombre de boutiques en ligne.

Illustrations : Hobby Search

Le casting de la série Limited Vintage Neo est à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *